Mohamed DJOUBRI, candidat aux élections départementales canton Rouen 3

MOHAMEDConseiller à l’emploi depuis 32 ans à Pôle Emploi, ce fils de Harki est né le 21 avril 1958, après le BAC il fait son service comme parachutiste dans les TAP. Marié, c’est un papa poule qui consacre tout son temps libre à s’occuper de ses 4 enfants.

Mohamed : « Au contact quotidien de citoyens en difficulté, attaché au respect des règles et des personnes, je souhaite que le département lutte contre la fraude aux prestations pour que l’action sociale soit recentrée sur l’insertion. On nous a promis, sans effet, que les jeunes seraient la priorité du quinquennat. Je veux que le département investisse efficacement pour préserver l’égalité des chances et préparer les jeunes à affronter l’avenir »

Publicités

Marité BLONDEL, candidate remplaçante aux élections départementales canton Rouen 2

Seine-Maritime canton n°29 : Rouen 2

Marité BLONDEL, candidate remplaçante

MARITEAncienne employée de la ville de Rouen, Marité BLONDEL est aujourd’hui retraitée. C’est comme bénévole qu’elle utilise son temps libre au contact des personnes les plus en difficulté. Elle partage son temps entre une ONG qui estime « qu’il faut favoriser l’autonomie pour permettre aux gens d’avancer, de résoudre les difficultés auxquelles ils sont confrontés »; et une association rouennaise d’aide aux sans abris nécessairement plus interventionniste.
Marité : « Bénévole dans une association, je suis attachée à ne pas m’enfermer dans une logique de service, voire de clientélisme. Je voudrais que la solidarité départementale favorise l’autonomie des personnes pour leur permettre de se mobiliser et de résoudre leurs difficultés. La solidarité ce n’est ni décider, ni faire, ni payer à leur place, c’est offrir un parcours de progrès aux bénéficiaires »

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, départementales, cantonales, 2015, rouen, rouen 2, seine-maritime, france, conseiller général, conseiller départemental, parti politique, engagement citoyen, mouvement politique, UMP, PS, PC, verts, EELV, FN, socialiste, communiste, écologiste,centriste, frontiste, front national Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Mensoura BENGUELLA, candidate aux élections départementales canton Rouen 2

Capture d’écran 2015-03-14 à 07.07.04Mensoura est éducatrice en prévention spécialisée dans une association d’éducation de la jeunesse qui entend, par la prévention, favoriser la réinsertion sociale des enfants, des adolescents et des familles vivant à l’écart des formes habituelles de loisirs, de culture, de travail ou d’éducation familiale. Cette mère de 4 enfants qui vient de fêter son 50° anniversaire a vu son domicile  devenir le soir l’annexe de l’association, pas étonnant quand on sait qu’elle habite dans le quartier dans lequel elle travaille.
Mensoura : « Je veux inciter le département à investir davantage dans l’accompagnement scolaire des élèves et de leurs familles pour contribuer à l’égalité des chances. Cet investissement indispensable est le plus rentable pour l’avenir. C’est grâce à leur réussite scolaire que les jeunes des quartiers les plus difficiles accèderont demain à l’emploi et à la reconnaissance qui leur fait
tant défaut aujourd’hui »

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, départementales, cantonales, 2015, rouen, rouen 2, seine-maritime, france, conseiller général, conseiller départemental, parti politique, engagement citoyen, mouvement politique, UMP, PS, PC, verts, EELV, FN, socialiste, communiste, écologiste,centriste, frontiste, front national Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Patrick MUTSCHLER, candidat remplaçant aux élections départementales canton Rouen 3

patrickPréretraité, célibataire, Patrick est âgé de 60 ans. Cet ancien élève de l’École de la Marine Marchande de Paimpol devenu Officier de pont pour la Compagnie Générale Transatlantique est revenu se sédentariser dans son département d’origine. Devenu à terre commerçant ambulant il trouve à Rouen de quoi régaler sa passion pour les vieilles pierres et s’investit localement à son humble niveau dans une association spécialisée dans la mise en valeur et la protection du petit patrimoine local.

« Je ne suis qu’un simple citoyen amoureux des vieilles pierres et monuments rouennais. Mais je l’avoue, je suis écœuré des gaspillages de nos élus, attentif au bon usage de l’argent public, je veux que notre département investisse durablement pour apporter aux personnes en perte d’autonomie, âgées, ou en situation de handicap les aides et les équipements publics nécessaires à une vie digne »

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, départementales, cantonales, 2015, rouen, rouen 2, seine-maritime, france, conseiller général, conseiller départemental, parti politique, engagement citoyen, mouvement politique, UMP, PS, PC, verts, EELV, FN, socialiste, communiste, écologiste,centriste, frontiste, front national Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Jadran BUTINAR, candidat remplaçant aux élections départementales Canton Rouen 2

JADRANJuriste de formation, Jadran a 48 ans, célibataire, il a trouvé son engagement dans la représentation et la défense des locataires. Il est d’ailleurs à l’origine du projet d’AMI ( Aide Municipale Individualisée) débattu à Rouen mais malheureusement rejeté par le Conseil Municipal. Plus jeune il s’est d’abord engagé dans un mouvement syndical étudiant, mais adulte, c’est au centre qu’il milite. Aujourd’hui il est président d’une association de locataires nationalement représentative.

Jadran : « Issu du monde associatif, je suis représentant des locataires au conseil d’administration d’un bailleur social rouennais. Pleinement conscient des difficultés de logement que rencontrent les ménages et des problèmes sociaux qui y sont liés, je veux être moteur pour que le département améliore le cadre de vie et l’accès aux prestations publiques. Je veux défendre les valeurs de justice sociale dans le cadre d’une maîtrise budgétaire. »

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, départementales, cantonales, 2015, rouen, rouen 2, seine-maritime, france, conseiller général, conseiller départemental, parti politique, engagement citoyen, mouvement politique, UMP, PS, PC, verts, EELV, FN, socialiste, communiste, écologiste,centriste, frontiste, front national Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Florence ENNE, candidate aux élections départementales Canton Rouen 3

FLO

Enquêteur accident du travail et maladie professionnelle, Florence est âgée de 52 ans, célibataire, elle partage son temps libre entre sa famille et ses amis, entre la pratique de la céramique et son engagement associatif.

Florence : « Je m’occupe des assurés sociaux dans leur environnement professionnel, ce qui me permet aussi d’être en contact avec le monde de l’entreprise. Dans mon travail je veille à la juste utilisation des moyens de la solidarité dans le respect de la dignité des personnes et des règles de la République. Fondatrice et bénévole d’une association d’accompagnement de projets, je veux que notre département investisse durablement pour l’avenir. »

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, départementales, cantonales, 2015, rouen, rouen 2, seine-maritime, france, conseiller général, conseiller départemental, parti politique, engagement citoyen, mouvement politique, UMP, PS, PC, verts, EELV, FN, socialiste, communiste, écologiste,centriste, frontiste, front national Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Investir dans l’éducation

Efraimstochter

Monsieur Pierre-Albertini,  nous a transmis une tribune comme vous pouvez tous le faire, et que vous pouvez retrouver en suivant le lien ci dessous.

https://engagementcitoyenrouen.wordpress.com/tribunes-libres/

Celle-ci me donne l’occasion de rappeler la position que je  défends depuis de nombreuses années sur ce sujet.

J’ai régulièrement porté l’idée que dépenser aujourd’hui pour l’éducation dans les quartiers où s’accumulent les difficultés pouvait être un investissement fructueux pour l’avenir. Car il faut faire plus et mieux là où les résultats sont moins bons, là où l’état est défaillant ; c’est d’ailleurs selon moi un principe général qui définit le besoin d’intervention de l’État !

Certes, il faudrait inciter les professeurs expérimentés à aller aussi dans ces quartiers. Il faudrait certainement diminuer le nombre d’élèves dans certaines classe. Mais comment intéresser les jeunes qui n’ont plus de l’école que l’image d’un couloir qui mène au même chômage que vivent leurs parents ? Pour eux , l’école, à quoi ça peut bien vraiment servir ?

Aujourd’hui, de l’Éducation Nationale, il ne reste plus que l’enseignement. Je souhaite que l’on reprenne à bras le corps l’éducation des jeunes qui en ont besoin, qu’on les amène à comprendre que l’école c’est la grande chance que leur offre la république. Depuis des années avec Quartiers d’Avenir, j’aide à ma mesure la mise en place ou le maintient d’accompagnements scolaires dans les quartiers : à l’école (Foot et Devoirs) au collège (Éduc’Action) et même au Lycée avec la mise en place avec le club Kiwanis d’accompagnements dans la préparation au BAC. Toutes ces expériences, ont montré que les jeunes accompagnés amélioraient leurs résultats. J’ai demandé en vain de créer une école de la seconde chance à la Lombardie, pourtant le plus grand nombre des ados qui quittent l’école chaque année deviennent adultes, se rendent compte et regrettent… Mais nos institutions préfèrent continuer à indemniser à fond perdu plutôt que d’investir pour que ça change demain !

Monsieur Albertini, je trouve votre proposition très intéressante, elle a le mérite de contourner la tendance naturelle et compréhensible des parents qui s’en soucient de ne pas mettre leurs enfants dans les collèges les moins bien classés (ou situés ). Elle a le mérite d’instituer une règle générale de quotas plus difficile à contourner que la carte scolaire qui de toute façon ne règle pas ce problème de concentration géographique. Elle a aussi le mérite et ce n’est pas le moindre en ces temps difficile de n’engager les finances publiques qu’à la juste hauteur des besoins spécifiques. Elle a enfin le mérite d’être facile à mettre en place, les transports scolaires sont le lot quotidien de tous les collégiens hors des grandes villes.

Pour autant ma proposition garde tout son sens au regard du coût annuel et répétitif pour la société des 150 000 jeunes qui quittent le système scolaire chaque année. Il faut ajouter aux enseignants qui n’y sont plus formés et qui ne disposent pas du temps nécessaire, des éducateurs formés à l’accompagnement péri, mais aussi intra-scolaire, qui permettrait de fournir un travail différencié auprès des éléments les plus perturbateurs pour que les cours se déroulent comme ils le devraient sans gêne pour ceux qui s’y plaisent et ont compris la chance que la nation offre à ses enfants.

Le rendez-vous de la mixité sociale à l’école n’aura pas lieu spontanément dans les quartiers.

Il est du rôle de l’État d’engager les moyens nécessaire pour que la mixité sociale s’impose sur tout le territoire.

Cyrille GrenotCapture d’écran 2015-02-14 à 07.05.44

crédit photo : Efraimstochter

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, départementales, cantonales, 2015, rouen, rouen 2, seine-maritime, france, conseiller général, conseiller départemental, parti politique, engagement citoyen, mouvement politique, UMP, PS, PC, verts, EELV, FN, socialiste, communiste, écologiste,centriste, frontiste, front national Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot